Portrait d’une maison créole

Cela est indéniable: certains lieux inspirent la gaieté et le plaisir de vivre. Ces lieux ont une âme, un passé chargé d’histoires et un futur qui  l’on imagine sera tout autant mémorable. Ces lieux nous inspirent puisque ce sont des sanctuaires où nous pouvons nous recueillir, une mer à perte de vue dont nous pouvons explorer les fonds, une rivière cachée où nous pouvons nous rafraîchir, une  plaine de sable noir immense qui nous fait sentir minuscule, le creux d’une vague géante qui nous effraie et nous fascine, un voilier naviguant sur des eaux semblant  nous appartenir. Toutefois le plus souvent la beauté d’un lieu ne serait rien sans celle des personnes qui  l’animent et le chérissent.

J’ai décidé de vous faire part du mode de vie décontracté qu’est celui partagé par les habitants des Antilles. Il est parfois bénéfique de retourner à nos racines pour pouvoir se ressourcer. Étant d’origine guadeloupéenne, je suis très attachée à mon île, mais aussi à ma maison familiale, dont la valeur sentimentale dépasse à mes yeux la valeur matérielle. Je vous propose donc un reportage photo retranscrivant ma vision très personnelle de ce lieu qui m’est cher.

La maison de ma grand-mère est l’une de celles dont les murs renferment le bonheur de cinquante années de vie, où les mêmes pièces ont vu grandir mes aînés, et où le temps passe sans que la richesse de leurs souvenirs n’en soit affectée. C’est l’un de ces lieux qui marquent les esprits par  l’ambiance chaleureuse et accueillante qui y règne, une ambiance typique des maisons créoles. La vie y semble aisée, naturellement joyeuse et optimiste.Tout comme la maîtresse des lieux, la maison parvient à défier les lois de la nature en restant d’une étonnante modernité malgré son apparente antériorité…

DSC02799

Une bouilloire héritée de mon arrière, arrière grand-mère

piscine

Le bungalow et la piscine, image capturée à la lumière matinale

On pense souvent que si les gens qui vivent aux Antilles paraissent heureux, c’est grâce à la mer, au soleil, on se dit qu’ils sont en vacances toute l’année. Mais la vérité se trouve ailleurs; au-delà du climat, ils possèdent l’art et la manière de vivre dans la simplicité, d’une manière décomplexée, bienveillante, paisible. Et cet art de vivre transparaît à travers les lieux de vie des Antillais, que ce soit en haut d’une colline dans une forêt tropicale, non loin d’une rivière, dans un petit appartement aux murs oranges avec vue sur mer, ou encore dans les Grands-Fonds, où l’animation se fait par le simple bêlement des brebis et le cocorico faisant office de réveil.

Je vous invite donc à ouvrir les yeux sur ces lieux qui vous entourent, dans lesquels vous vivez peut-être, et dont la beauté vous échappe parfois. Inspirez-vous de la maison que vous allez découvrir, que j’ai pris grand plaisir à photographier, mais aussi et surtout de la grand-mère toujours jeune et belle  sans qui la maison ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. En espérant que ces photos traduisent au mieux l’esprit convivial de la maison! Et que ceux qui la connaissent aient autant de plaisir à la redécouvrir que ceux qui la découvrent…

À présent, que la visite commence!

Vous trouverez sur le chemin quelques granny’s secrets,  les seuls qui puissent traverser les siècles sans jamais se démoder!

l’entrée

IMG_1668.PNG

le grand salon

IMG_1650IMG_1653IMG_1654IMG_1648

Au fond de la pièce, on bifurque à gauche et on arrive dans…

la Cuisine

Image 22

IMG_1630

Image 27

Derrière la porte de la cuisine donnant sur l’extérieur, il n’est pas rare de tomber sur un égouttoir à salade en train de sécher (paradoxal n’est-ce pas) sur une petite chaise…

Avant qu’arriver dans la chambre, faisons un petit détour par la salle de bain; l’occasion de partager quelques secrets de grand-mère!

IMG_1636.PNG

Notez également que l’eau précieuse est appréciable pour ses bienfaits purifiants sur la peau, qu’une nuée de vaporisateur d’huiles essentielles est efficace pour assainir l’air d’une chambre à l’heure du coucher, que l’aloe vera est le meilleur remède pour cicatriser les plaies (et pour à peu près tout), qu’une rondelle d’oignon bio sous le pied aide à dormir…  Toutes ces petites astuces pourraient faire le sujet d’un prochain article!

On tourne à droite et on tombe sur…

Image 30IMG_1684IMG_1685

Au bout de la chambre, une marche nous conduit au bureau (quasi ministériel)…

IMG_1689.jpg

On pousse la baie vitrée du bureau et l’on arrive dans le salon…

IMG_1693Image 33IMG_1695

Avant d’arriver sur l’extérieur de la maison, on fait un petit détour par la chambre d’amis, ou plutôt sa salle de bain… qui sert davantage de boudoir où l’on prend plaisir à se pomponner!

Image 37

Vous avez peut-être déjà remarqué que toute la maison est conçue de façon à ce que l’on s’y sente à notre aise tout en y évoluant de manière détendue. La terrasse, autre véritable lieu de vie, est donc la suite logique du déroulement de cette visite…

FullSizeRender 10 (1)

FullSizeRender 11 (1)

Afin de rester le plus fidèle possible à la réalité de la maison et de conserver son esprit décomplexé et modeste, je ne puis faire l’impasse sur ces pièces et recoins, indispensables, et que l’on tente généralement de garder dans l’ombre… Certains en ont honte, d’autres les assument pleinement! Il en est le cas chez la plupart des Antillais, qui, bien souvent, n’émettent aucune réserve à étendre leur linge en bord de route ou à laisser leur garage grand ouvert à la vue de tous!
Ce sont ces recoins, dont le charme est bafoué et la praticité plus ou moins revendiquée, qui confèrent à une maison toute son authenticité!

IMG_1691 2IMG_1712

Dernière étape de cette visite détaillée, et avant-goût de la suite de cet article, qui sera dédié au jardin à la créole…

FullSizeRender 9 (1)FullSizeRender 8

C’est ainsi que se clôture cette première visite. J’espère que le lifestyle antillais vous a séduit et inspiré par son atmosphère douce et chaleureuse!

>>> À SUIVRE: Un jardin guadeloupéen sous mon objectif…

N’hésitez pas à me faire part de vos impressions dans les commentaires!